le vent nous portera

25 mai 2015

AG MAIF Paris 05 2015 - La Mutualité -

url

Posté par zirkal à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La parole contraire - Erri de Luca -

la parole contraire de luca

«Je revendique le droit d'utiliser le verbe "saboter" selon le bon vouloir de la langue italienne. Son emploi ne se réduit pas au sens de dégradation matérielle, comme le prétendent les procureurs de cette affaire. Par exemple : une grève, en particulier de type sauvage, sans préavis, sabote la production d'un établissement ou d'un service. Un soldat qui exécute mal un ordre le sabote. Un obstructionnisme parlementaire contre un projet de loi le sabote. Les négligences, volontaires ou non, sabotent. L'accusation portée contre moi sabote mon droit constitutionnel de parole contraire. Le verbe "saboter" a une très large application dans le sens figuré et coïncide avec le sens d'"entraver". Les procureurs exigent que le verbe "saboter" ait un seul sens. Au nom de la langue italienne et de la raison, je refuse la limitation de sens. Il suffisait de consulter le dictionnaire pour archiver la plainte sans queue ni tête d'une société étrangère. J'accepte volontiers une condamnation pénale, mais pas une réduction de vocabulaire.» Erri De Luca.

Posté par zirkal à 09:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Patti Smith & Lizzy Mercier Descloux - Fire -

pattismith lizzy mercier

Pour les connaisseurs, c'est un beau collector. Egérie de la "new wave" française des années 80, familière du mouvement post punk new yorkais (Richard Hell ), elle fut aussi pionnière du world beat, mélange de sonorités afros, rock et funk. Connue pour son hit "Mais où sont passées les gazelles ?" (1984), c'était une amie de Patti Smith. Elle avait enregistré avec elle en duo ce "Morning High", adaptation du poème "Matinée d'ivresse" d'Arthur Rimbaud. Ce 45T numéroté (sur 1000) est sorti en novembre dernier aux Etats-Unis pour le black Friday.

Posté par zirkal à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

UB 40 - I got you babe -

igotyoubabe-65

igotyoubabe-66

igotyoubabe-67

Posté par zirkal à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2015

100 Héros pour la liberté de la presse

100 héros presse

L'association Reporter sans frontières publie un nouveau portfolio pour la liberté de la presse, à base d'archives de l'AFP célébrant des figures historiques de l'histoire du monde de ces 70 dernières années. Cet ouvrage rend hommage à des hommes et des femmes qui ont chacun à leur manière oeuvré pour la liberté et légalité des droits dans le monde, du Mahatma Ganbdhi à Mohamed Ali, de Nelson Mandela à Che Guevara, de l'Abbé Pierre à Simon Veil, de Cabu à Lassana Bathily.
Les lecteurs pourront également découvrir une tribune sur le blasphème de Gérard Biard, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, mais aussi une interview du grand reporter américain Jon Randal ainsi qu'un appel à sauver le blogueur saoudien Raif Badawi.

Posté par zirkal à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



23 mai 2015

Blur - Parklife -

blur 1

Parklife est le troisième album du groupe pop-rock britannique Blur, sorti le 25 avril 1994. C'est avec cet opus que le groupe parvient à affirmer sa notoriété, déjà croissante à l'époque. Le single Girls & Boys sera un des titres les plus souvent repris en live, et surtout un des plus connus du groupe.

Posté par zirkal à 07:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2015

Réponses photo 279

RP-279-1

Posté par zirkal à 03:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La revue dessinée 7

la revue dessinée 7538

Vous découvrirez dans ce numéro: la suite de l'enquête d'Etienne Davodeau et de Benoît Collombat sur le SAC, le reportage de Julien Solé et Xavier Harel sur les Biens Mal Acquis, celui de Jeff Pourquié et Taina Tervonen sur Frontex et bien d'autres reportages et chroniques.

Posté par zirkal à 03:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2015

The souljazz orchestra - Freedom no go die -

soul_jazz_orchestra

La Chronique de Miss Brown : The Souljazz Orchestra est né à Ottawa en 2002 de la rencontre de musiciens issus de mouvances diverses, principalement les musiques afro-cubaines, jazz et soul. Avec leur deuxième album Freedom No Go Die, qui ouvre sur le très latin et pêchu « Mista President », titre phare de la discographie du groupe sorti en 2006, ils gagnent le respect et la reconnaissance du public et de leurs pairs. Encensés par Gilles Peterson, ils joueront notamment avec Sharon Jones and the Dap Kings, Femi Kuti, Horace Andy... Actuellement en tournée en Europe, ils viennent de sortir Solidarity, leur cinquième album. Après l'entrée en matière de "Mista president", le deuxième titre "Blind leading the blind" introduit une voix féminine entraînante et suave : un début d'album sur des chapeaux de roues et c'est parti pour 9 titres ! Les percussions africaines sur toutes les chansons, qui à la manière de la musique orientale, nous invitent à nous trémousser sans fin, avancent inlassablement sur les rails des portées musicales... Les notes mélodiques se posent avec groove et légèreté sur l'ensemble comme dans le titre "Freedom No Go Die". Sur "Secouss Soukous" on reconnaît les rythmes, les sonorités et les apostrophes vocales du coupé-décalé, et l'instant d'après sur "Little Habana" sans que le charme soit rompu, une salsa mâtinée de samba fait son entrée. La diversité des styles musicaux s'exprime avec naturel et fluidité sur Freedom No Go Die : tout est cohérent, lié par une rythmique toujours volontaire, une touche de groove délicat, et la maturité des cuivres qui trouvent parfaitement leur place. Au final, c'est un vrai plaisir de se laisser entraîner par The Souljazz Orchestra qui allie richesse sonore et potentiel festif, qui fait danser sans nous forcer la main, mais s'écoute aussi volontiers à un volume très raisonnable confortablement calé dans un fauteuil... C'est certainement le propre du jazz d'être une musique de l'esprit tout autant que du corps. Terminer cet album par "Creator has a masterplan" certainement le morceau le plus jazz de l'album est un cadeau ; on nous apaise, entre Saint-Germain et le Quantic Soul Orchestra. La distance que nous fait parcourir The Souljazz Orchestra entre "Mista president" et "Creator has a masterplan" est un voyage sans accrocs qui nous permet de mesurer l'étendue de leur savoir-faire.

Posté par zirkal à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]