island-songs

7 semaines, 7 lieux, 7 titres. La nouvelle lubie sonore et visuelle de notre islandais chéri est on ne peut plus claire. Comme une sorte de « Living Songs Room » nomade, Ólafur Arnalds inscrit dans « Island Songs » son amour pour l’Islande. Durant ce périple harmonique, le compositeur s’accommode parfaitement avec les talents de ses proches pour ne former qu’un seul bloc, que nous percevrons rapidement comme initiatique. Les aficionados seront quelque peu décontenancés musicalement par le manque de surprise de l’album, mais resteront tout de même enchantés de retrouver ce pour quoi ils sont tombés un jour amoureux de cet érudit. Quant aux néophytes, ils auront de quoi faire dans cette peuplade de cordes, de cuivres et de voix. Divinement filmé par Baldvin Z, proche ami de l’artiste, nous ne pouvons qu’être tous sensibles à cet élan de rassemblement familial et artistique, si pudique et intime soit-il.(indiemusic)