le carnet de roger

Un témoignage rare, émouvant, sur un épisode de l’Histoire méconnu : la déportation des prisonniers de guerre dans des camps de travail. Automne 1939, un village de la périphérie nantaise. Roger, maraîcher de 27 ans, reçoit son ordre de mobilisation. Hiver 2002, sur une autoroute entre La Rochelle et Nantes, Florent se rend au chevet de son grand-père Roger, qui vient d’être admis aux urgences... Florent Silloray offre un peu d’éternité à un anonyme, son grand-père, véritable écrivain de sa propre existence, qui lui laissa un formidable trésor : son carnet de forçat dans les mines de sel de Prusse Orientale. La simplicité de cet homme rare, héros ordinaire, incroyablement lucide, dense, est magnifiquement rendue par le très beau travail respectueux et efficace, tout en pudeur, de Florent Silloray.