stacey kent i know

Deux ans après le délicat "Tenderly", enregistré avec la légende brésilienne Roberto Menescal, Stacey Kent est de retour avec "I know I dream" (Okeh / Sony Music), un album réalisé dans une configuration inédite pour la chanteuse. En lieu et place des petites formations dont elle a l'habitude de s'entourer pour célébrer le jazz et la bossa nova, l'artiste américaine chante cette fois avec un véritable orchestre symphonique. Portée par ce soyeux écrin sonore, l'artiste propose un répertoire varié, servi avec l'élégance et la délicatesse qui la caractérisent. Au menu, des compositions originales du saxophoniste Jim Tomlinson, son compagnon à la ville comme à la scène, des adaptations de standards brésiliens (Tom Jobim, Edu Lobo), une chanson populaire américaine et trois classiques de la chanson française : "Les amours perdues" de Serge Gainsbourg, "Avec le temps" de Léo Ferré et "La Rua Madureira" de Nino Ferrer. Culture Box -