la-fragilite

Après Toute latitude, Dominique A publie La Fragilité, son tout aussi brillant versant acoustique. Une publication prolongée par celle de son autobiographie, Ma vie en morceaux. Y aura-t-il une plus belle chanson cette année que Comme au jour premier de Dominique A, dont la beauté dépouillée, la poésie intemporelle et le chant familier émeuvent comme aux premiers jours de La Fossette (1992) ? Hasard ou coïncidence, les trois albums les plus tourneboulants de son auteur ont été interprétés en solo. “Chaque période de ma vie a été définie, délimitée par les disques que j’ai réalisés et les chansons qui en sont ressorties”, comme il l’écrit en préface de Ma vie en morceaux, autobiographie chapitrée en vingt-six titres choisis dans sa discographie, qui paraît en même temps que La Fragilité. Etrangement, Le Sens, introduction mémorable de La Musique (2009), ne fait pas l’objet d’un texte alors qu’il dit beaucoup de Dominique A(né) : “J’ai tout essayé j’ai pas trouvé le sens/On dit que pour beaucoup c’est la même béance.”