18 mai 2019

L'absente - Yann Tiersen -

L’Absente est avant tout un album construit sur la longueur, abouti et riche, à la fois mélancolique et réconfortant, aux cordes souples, à la luxuriance humble, avenant comme un visage ami, visité de voix et instruments amis ? Neil Hannon, Dominique A, Lisa Germano, Natacha Régnier, Married Monk et Têtes Raides’ Un an et demi […] L'Absente est avant tout un album construit sur la longueur, abouti et riche, à la fois mélancolique et réconfortant, aux cordes souples, à la luxuriance humble, avenant comme un visage ami, visité de voix... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2019

Black Sabbath - Paranoid -

1970. Nous voilà au coeur de la métamorphose du monde de la musique. Alors que le hard rock se propage comme une traînée de poudre dans le monde, avec en figure de proue Led Zeppelin et Deep Purple, Black Sabbath va se former (à Birmingham, Angleterre pour les curieux), composé d'Ozzy Osbourne au chant (le gwand, le tewwible Oz !), Geezer Butler à la basse, Bill Ward aux fûts et Tommy Iommi à la guitare. Les quatre lascars vont apporter une essence nouvelle à la musique. Là où Deep Purple et Led Zep ont opté pour le côté sex, drug... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2019

Ramones

Ramones est le premier album studio du groupe américain de punk rock du même nom, sorti le 23 avril 1976 par Sire Records aux États-Unis et au Royaume-Uni et par Philips Records en Europe et au Japon. Repérés début 1975 par la rédactrice de magazines musicaux Lisa Robinson sur la scène du club new-yorkais CBGB et gérés par l'ancien manager des Stooges Danny Fields, ils produisent une première démo la même année afin de signer leur premier contrat auprès du label Sire Records. Avec un budget de 6 400 $, ils enregistrent en cinq jours... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2018

Love - Forever changes -

Forever Changes est le troisième album du groupe de rock Love, sorti en 1967 sur le label Elektra. Il ne rencontra pas de succès immédiat, n'atteignant que la 154e place des charts, mais a acquis un statut d'« œuvre culte » avec les années, concrétisé par sa présence dans de nombreux classements des « plus grands albums de tous les temps »2 : 6e pour le magazine britannique NME, 82e pour les lecteurs du magazine Q, 40e pour le magazine Rolling Stone3, 83e dans un sondage réalisé par la chaîne de télévision Channel 4 en 2005, il est... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 07:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2018

The waterboys - This is the sea -

Déjà reconnu avec The Waterboys sorti en 1983 et les titres « December » et « A Girl Called Johnny », le groupe de Mike Scott se place au premier plan deux ans plus tard avec This Is the Sea. Vecteur du talent de Mike Scott, The Waterboys montre effectivement que le chanteur et guitariste est l'un des chanteurs et compositeurs les plus talentueux de l'époque. Soutenu par les cuivres de Roddy Lorimer et Andy Thistlewaite, et le violon de Steve Wickham, qui apportent une couleur évidente aux titres, Mike Scott... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2018

The Allman Brothers Band - At Fillmore East -

Voici un des plus grands lives de tous les temps, avec le Made In Japan de Deep Purple, le Live/Dead du Grateful Dead, le Live At The Star-Club, Hamburg de Jerry Lee Lewis et le Chicago At Carnegie Hall de Chicago (pour ne citer qu'eux). C'est, aussi, le troisième album du Allman Brothers Band (et leur premier live), un groupe de blues-rock originaire du sud des USA, de Macon en Géorgie, et constitué notamment de deux frangins, Gregg (chant, claviers) et Duane (guitare) Allman, de vrais rednecks. Ce live, double à sa sortie (tout... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2018

Genesis - Selling england by the pound -

En cette fin d'année 1973, GENESIS publie ce qui est souvent considéré comme le meilleur élément discographique de sa période la plus créative, voire le meilleur de sa carrière entière. Notez cependant qu'il ne s'agit que d'une partie des fans, et c'est limite si chacun de ceux parus entre 1970 et 1977 n'a pas droit au même titre, selon à qui on s'en remet... A contrario, Selling England By the Pound récolte parfois aussi le revers de la médaille, jugé trop long et bancal. Forts d'un succès grandissant en Europe et d'une tournée... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 janvier 2018

Patti Smith - Hey Joe

Pendant un moment, les maxi-45 tours étaient vraiment rares et me fascinaient assez. Ils étaient chers, certes, mais ça c'est la seule raison d'être des maxis, vendre des grands 45 tours plus chers que des petits 45 tours, mais ils avaient l'avantage d'être rares (je l'ai déjà dit, je sais), différents et souvent de contenir de la musique inédite par ailleurs. Par la suite, pendant toute la seconde partie des années 80, les singles sortaient systématiquement en 45 tours et en maxi (et aussi, suivant les époques, en cassette ou en... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2018

king Crimson - In The Court Of The Crimson King -

Il n'est maintenant plus à discuter que dans la série monuments, tournants du rock ou encore albums légendaires, In The Court Of The Crimson King peut être noté au même rang que Harvest de Neil Young, Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles, The Stooges ou encore The Velvet Underground & Nico. Rien que la pochette (horrible en apparence) est devenue incontournable et, reflète bien ce que vous y trouverez à l'interieur: une musique effrayante qui vous avalera d'un trait, tout cru. Cette pochette donc, est le symbole... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2018

Goldfrapp - Felt mountain -

Ovni débarqué sur terre en 2000, ce Felt Mountain n'a depuis pas pris une ride (à l'inverse de son médiocre successeur). Pour faire simple, imaginez une musique trip-hop (style Portishead avec des rythmiques moins lourdes) dans laquelle on aurait invité Ennio Morricone, le tout baignant dans une atmosphère irréelle irradiée par la voix fabuleuse d'Allison Goldfrapp. Autant le dire tout de suite, la force de suggestion de cette musique, mystérieuse, envoûtante, et irrésistiblement sexy, à l'image des stars hollywoodiennes des années... [Lire la suite]
Posté par zirkal à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]